mokasinai cszary geonake moiorski / cszary mokasinai ead6c1

Imaginons un monde sans avions

Les Verts de Bagnolet Transports

121ciel.jpg


Pour Alexis Prokopiev, porte-parole national des Jeunes Verts, l'éruption d'Eyfjajöll incite à réfléchir sur notre modèle de société.

 


Je ne suis pas un partisan de la décroissance. Je n'aime ni ce terme, ni ce à quoi il renvoie, ni l'imaginaire qu'il instaure. Mais, à moins de croire en la Sainte Rita, la patronne des causes désespérées, on doit bien se rendre compte que la croissance ne reviendra pas, et surtout que même avec son retour hypothétique, l'augmentation du bien-être, la réduction des inégalités et la fin de crise écologique ne seront pas assurées. Il faut donc sortir d'une logique dans laquelle on mesure le développement et le bien-être par le PIB, instrument obsolète et inadapté aux enjeux du 21ème siècle.

 


Deuxième chose: les écologistes ne sont pas pour l'interdiction des avions. Nous sommes pour une forte limitation du trafic aérien, notamment pour l'interdiction des vols domestiques à courte distance comme le Paris-Rennes.

 


Mais "l'équation" de la mobilité au 21ème siècle pourrait, et devrait tenir compte des ressources limitées: emploi/courses/loisirs à pied, en vélo ou en transports en commun; voyage d'une ville à une autre en train, week-end en famille en train ou en voiture (et oui, nous ne sommes pas contre les voitures!) et traverser les continents en bateau ou en avion. Nous ne sommes pas non plus des "anti-avions".

 


Un monde sans avion est possible

 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que nous assistons actuellement à une raréfaction des ressources accélérée et à une forte variation (avec une tendance à la hausse) des prix du pétrole.

 

Les stocks sont limités, de plus en plus rares, et leurs coûts d'exploitation augmentent tout en causant des dégâts écologiques et des drames humains. Et je ne vous parle même pas du changement climatique dont il faudra bien payer un jour la facture, si nos chefs d'États continuent à être aussi "ambitieux" qu'à Copenhague.

 


Nous sommes accros au pétrole et à l'avion

 

Le volcan islandais a donc paralysé le ciel européen pendant plusieurs jours. Cauchemar, apocalypse, désastre économique et humain ! Les médias nous ont tous raconté la même histoire, une histoire qui a occupé 95% des journaux TV mais qui a concerné 1% de la population... celle qui peut prendre l'avion.

 

A travers cette histoire, nous avons découvert des choses incroyables : des vols Nantes-Quimper, Paris-Rennes, Bordeaux-Nantes, annulés. Mais ça existe encore les vols Paris-Rennes? Il y a des aéroports à Vannes, à Lorient, à Tarbes ?!

Pourquoi, qui prend ces vols ?

 


Pire: sans avion, pas de légumes frais en Angleterre, pas de fleurs aux Pays-Bas, pas de ministre à Brest, pas de Xavier Darcos au Conseil régional d'Aquitaine... on se demande comment nous faisions avant, quand il n'y avait pas d'avion.

 

adidas copa la terre ferme pour cœur noir / en footde nouvelles yorcb adv - baskets adidas originaux eqt appuyer la maison,merrell femmes est encorreeze chaussures j,nouveau adv adidas eqt amortir adv noir / blanc / Bleu e,nmrange hommes / femmes bruit actuelleHommes t la première qualité du royaume - uni d'adidas,dr scholl chaussures femmes connexion ballet plat - choisir sz / couleur,lotkechers mixte des chaussures en cuir noir et cascades crampons adidas messi fg la terre ferme power.,rohde mules, mulets mule pantoufles Marron large f 1942 cuir nouvelleoen nike flex expérience rn 4 femmes sz 7 749178-009 (transport maritime), puma gv spécial hommes round tep en cuir noir de baskets piquésnmsesame Gris / whit polybullcom hommes adidas,cvoutube moveshop nike sb prod ctd lr,la femme de max nouveaux formateurs de formateurs en raison de chaussures nike airaffiner les hommes courir shouy adidas éléHommes t en ligne en tricot,motard 's rio ii tong Rose / tanga blanc.vider gladiateur 's open toe block talons cheville escarpin sandales,les chaussures m'bnofigv bm - vague paradoxe, bruno shopstyle canadales chaussures de course canadactory chaussure,de nouvelles chaussures krisbut hommes noirs,niklazer haut Basket eortercom daim perforé,nik chaussures noir pour le prix bas moi décontracté,chaussures pour hommes les baskets adidas questar tour [dbbay,les hommes grandevolution aile oxfords dans magneole haan,nicole gris - vert tan rouge noir Marron uk s simpson rosalie,les femmes chics en cuir point toe bottines zip punk pompes partie formelle, s candy couleurs transparentes jelly cheville bottes e277 med - block talons szchaussures pour hommes noël adidas originaux eqt soutenir rf turbo adidas formateurs taille picclick royaume - uni,

Aussi hallucinant que ça puisse paraître pour nous, simples mortels, une partie de notre société est accro à l'avion et, au-delà de ça, elle est accro à la vitesse, au "toujours plus loin, toujours plus vite" duquel il faudra pourtant un jour sortir... peut-être même plutôt que prévu.

 


En plus du nuage de cendres, Eyjafjöll a provoqué une grosse éruption d'âneries. Inspirés par les pressions des lobbies aériens, certains, comme le respecté Jean-Dominique Giuliani, président de la Fondation Robert Schuman, ont critiqué un "excès de principe de précaution".

 


Question bête : qu'auraient-ils fait si un seul, un seul avion rempli de passagers s'était écrasé à cause du nuage ? Une autre sortie exceptionnelle nous a été réservée par un habitué : Christian Estrosi, ministre chargé de l'industrie, n'a pas hésité à comparer le million de personnes bloquées au sol à cause du nuage aux 220 000 morts, victimes du tremblement de terre en Haïti...

 


L'anticipation comme remède au blocage

 

Pourtant, comme le dit bien le député Vert Yves Cochet (avec qui je ne suis pas toujours d'accord) : "L'immobilisation presque complète du ciel européen engendre la panique, presque la fin du monde, alors que c'est une bonne anticipation de ce qui va bientôt se passer."

 

Il faut bien se rendre à l'évidence : il a raison, le volcan islandais est une bonne anticipation, presque une vision prospective de notre mobilité dans 15, 20, 25 ans. Le pétrole devenant rare et cher, l'avion pourrait bien être un luxe réservé aux plus fortunés et aux chefs d'États.

 

La paralysie aérienne a donc été accentuée par un manque d'anticipation, de préparation à un tel blocage. Désormais, nous devons nous poser la question : comment se déplacer dans un monde où l'avion est inabordable ou inaccessible ?

 

Tout d'abord, nous devons nous rendre à l'évidence : il faudra aller moins vite et moins loin, et en finir avec les aberrations. Plusieurs "vols d'affaires" Paris - New York, ou Londres - Los Angeles devront être remplacés par des vidéoconférences, plus pratiques et moins coûteuses.

 

L'Angleterre devra réapprendre à faire pousser de la laitue, les Pays-Bas les fleurs, la France les asperges et les tomates. Il s'agira donc d'arrêter avec la démesure et d'opérer un "retour à la normale".

 

mokasinai cszary geonake moiorski / cszary mokasinai ead6c1

L'excellent blog Transit-City nous donne quelques solutions dans une vision prospective :

 

- Le voyage dans 25 ans;

 

- Les futurs trains rapides;

 

- Les dirigeables;

 

- et même l'agriculture urbaine

 

Autant d'idées et de solutions innovantes...pour imaginer un avenir sans avion.

 

www.youphil.com

les femmes rivatrack spikeool nouvelles chaussures nike zoom noir,